mercredi 30 avril 2014

Le stérilet : partie 1

Pour mon premier article, j'aimerais parler d'un sujet tout récent dans ma vie : le stérilet.
J'ai décidé il y a peu de m'en faire poser un en cuivre et pour info je n'ai jamais eu d'enfant (nullipare).
J'ai décidé d'écrire ce billet pour donner un avis personnel sur cette expérience. Je tiens à attirer l'attention sur le fait que chaque expérience est UNIQUE selon les femmes.
Mais je sais qu'avant de me faire poser le stérilet j'aurais aimé trouver un article comme ça.
Cet article n'a pas pour but de dégouter ou d'inciter. Juste d'informer et de faire partager mon expérience. Elle n'était pas bisounours mais il faut s'y attendre pour certaines. Pour d'autres ça sera "zoupla boum c'est fini" pour d'autres non.

choisirsacontraception.fr

La phase d'information (qui peut faire peur)
:

Je me suis d'abord renseigner sur Choisir sa contraception qui est très bien fait, et qui à mon avis est une étape nécessaire d'information (en plus du médecin bien sur).
Puis forcément j'ai vogué sur le net à la recherche d'avis d'autres femmes. C'est là qu'on commence à avoir les jambes qui tremblent. On trouve moult avis de douleurs insupportables, de percée de la paroi de l'utérus (là j'ai sacrément douté sur le fait de mettre un stérilet) ou encore de médecin/gynéco rébarbatifs.
Autant dire que c'est mal parti pour donner envie.
Malgré tout ça j'étais décidé suite à 5 ans de pilule avec à chaque fois un truc qui va pas (avoir le baromètre "coquinerie au lit" à 0 commençait à me peser) d'aller chez mon médecin parler de ça.

Trouver un médecin :
Problème suivant, ma médecin ne pose pas le stérilet et ne semble franchement pas calée en pilule de surcroit.  Bon pas grave je trouverai bien un gynéco qui le pose.
Je téléphone à une gynéco, pas de RDV avec le 28 mai. Sachant qu'il faut deux RDV et que je déménage le 30 mai. Bon.
Que faire me direz-vous ? Eh bien mesdemoiselles, appeler le planning familial ! Si un de leurs médecin n'est pas dispo ils vous donneront une liste des médecins et gynéco qui pose le stérilet (ou tout autre demande). Toute contente je trouve donc un médecin dispo rapidement.
D'ailleurs pour celles et ceux qui ne connaisse pas le planning familial je vous conseil d'aller voir leur site.

Le premier rendez-vous :
Mon rdv arrive. Le médecin est jeune, très sympa. Perso, c'est moins facile pour moi d'écarter les pattes devant un jeune médecin pas mal, mais bon tant pis je suis là.
Je lui pose plein de questions, il me répond clairement. Je pose aussi des questions cons mais qui me trotte dans la tête. Je pense qu'il est important de poser vraiment TOUTES les questions même si elles ont l'air basiques ou débiles, au moins c'est fait et on est rassurée (ou pas).
Le médecin m'explique qu'il faut deux rdv, le premier pour parler de la contraception, de ce qu'on veut mais aussi pour mesurer la taille de l'utérus et voir si un stérilet est compatible avec vous.
Il me montre aussi un stérilet, et son fonctionnement puis sa pose. C'est un petit bout de plastique et de cuivre terminé par deux longs fils qu'on introduit dans l'utérus, cela dure en moyenne 1 ou 2 minute c'est rapide. Pour l'enlever, il y a juste à tirer et zou !

choisirsacontraception.fr
La mesure :
Le doc introduit une sorte de petite règle dans le vagin (après avoir mis un spéculum), on tousse (permet d'ouvrir plus facilement le col de l'utérus) et zou passage dans l'utérus. Quand on ressent une douleur/gène c'est qu'il est censé être au fond et peut alors mesurer la taille de l'utérus. C'est une sensation très très étrange dans le sens ou en temps normal, personne ne va par là du coup ça donne une sensation nouvelle. Je ne le cache c'était un peu douloureux mais rien de bien méchant (comparé à la suite ...).
Pour info j'étais dans les 6cm je crois.
Dans mon cas ce fut long ... très long. J'ai apparemment une sorte de repli devant le col, monsieur col d'utérus est timide et se cache. Mais on a fini par y arriver, me détendant en blaguant allégrement sur ce petit timide et à coup de "où est Charlie, où est le col?". Bref. J'étais stressée.
C'est plus facile à dire qu'à faire mais il faut vraiment se détendre c'est beaucoup plus simple pour le doc et moins inconfortable pour nous.
J'étais stressée donc j'ai eu mal je ne le cache pas. A ce moment là je me suis dit "bon euh finalement je vais peut être pas m'en faire poser un ...". Mais après tu te dis "je peux bien supporter 5 minutes de douleurs pour 5 ans de tranquillité quand même".

Le second rendez-vous :
La pose du stérilet se fait lors de règles car le col de l'utérus est alors plus ouvert pour laisser passer notre petit copain sanglant de tout les mois.
Je retourne donc chez le médecin, un peu stressée à l'idée que monsieur col fasse encore son timide malgré son premier rencart deux jours plus tôt.
Bonjour, bonjour, je m'allonge et c'est partit.
Ma mère qui en a eu un, m'avait dit qu'elle n'avait rien sentit à part un léger pincement. Pas moi.
J'ai eu mal, très mal. Du coup je me crispai ce qui n'arrangeait pas les choses. Il faut dire aussi que je réagis très mal à la douleur en général. D'ailleurs le médecin a rarement vu ça. Car oui il m'a dit que ça pouvait faire mal mais pas tout le temps non plus. Donc je vous rassure mesdemoiselles, ce n'est pas forcément douloureux !
Pour celles qui voudraient en savoir plus, c'est une sensation étrange encore une fois, comme des douleurs de règles (des contractions) bien intenses mêlé à de la nouveauté pas agréable. Le médecin voyant que si il continuait j'allais lui arracher la mousse de son fauteuil et verser une larme n'a pas trop insisté et à laissé le stérilet assez bas dans l'utérus, m'indiquant qu'il allait se placer tout seul.
Le doc a coupé les fils, mais pas à leur taille définitive, il faut d'abord que le stérilet se place correctement puis 10 jours après on y retourne pour coupé correctement tout ça.
J'ai du rester 10 minutes couché, une douleur intense dans la jambe droite (douleur inexpliqué peut être nerveuse, apparemment d'autres ont ça aussi d'après internet). Comme j'étais encore pas bien remise je me suis reposée 15 minutes dans une autre salle le temps de reprendre un peu d'aplomb.


Le jour le plus long :
Je me suis fait posée mon stérilet vers 9h. J'ai eu mal jusque 17h. Épuisée par tout ça je suis rentrée et me suis endormi jusque 13h (ouf du répit). J'ai pris des anti-douleurs à défaut d'anti-spasmodique (j'étais pas forcément en forme pour aller à la pharmacie ou à la limite dans une brouette).
Une amie m'avait prévenu qu'elle avait aussi eu des douleurs aux ventres toutes la matinée. Ce fut aussi mon cas mais un peu plus longtemps.

Les jours qui suivirent eurent leurs lots de douleurs types règles eux aussi, moins intenses bien sur mais pas mal quand même. Rien d'insurmontable mais ça m'a rappelé mes règles quand je ne prenais pas a la pilule encore. C'était bien loin tout ça et là BAM en pleine figure. Le stérilet en cuivre redonne un cycle naturel (voir l'amplifie, j'espère que ce ne sera pas le cas), donc rebonjour règles douloureuses qui avaient disparu avec ma dernière pilule. Tant pis.

The last one : le dernier rendez-vous :
10 jours ont passés. Quelques douleurs pendant une semaine après la pose donc mais ça allait, je supportais.
Le médecin coupe les fils à la bonne longueur. Je lui demande si c'est bon si ça ira pour faire la bête à deux dos. Heureusement oui, le fil va se coller contre le bord du col de l'utérus et ne généra pas monsieur. Comme il m'a dit, il ne restera pas tout droit comme un harpon. Imaginez le pauvre gars sinon ... It's a traaaaaaaaaaaaap ! (pour les non anglophones : c'est un piège !).

Bilan :
Voila. Je me suis fait poser un stérilet en cuivre.
Ça va faire 13 jours aujourd'hui et je ne regrette pas.


Ce fut douloureux oui, et je me dis mon dieu qu'est ce que doit être un accouchement !!!??? mais quand on supporte difficilement les pilules et que ça devient gênant au quotidien, quand on ne fait pas confiance à 100% aux capotes (et surtout qu'on a envie de ressentir quelque chose pendant l'acte) ça semble être une bonne solution.
Surtout, n'allez pas lire juste après la pose les mauvaise expériences de pose de stérilet et autre, j'ai fait cette bêtise et j'ai cru que j'allais tomber dans les pommes.
Si ça s'est "mal" passé autant ne pas y penser, changer vous les idées, inviter des amis et faites vous une soirée bollywood dans le canapé en mangeant de la glace avec eux. Bref pensez à autre chose !

Je l'ai appelé Robert. Ouai. Robert le stérilet.
Je lui ai donné un nom car l'idée d'avoir un truc dans le corps me déplait assez mais là au moins il a un ptit nom et c'est mignon.


Donc voila, j'ai un stérilet.


la suite dans un bon moi histoire de voir si cette histoire de règles plus abondante est vrai !

c'est parti

Bienvenue chez poil de chat. Pourquoi ce nom ? Car j'ai 3 poilus miaulant à la maison qui mettent des poils partout. Et pourquoi ce blog ? Car j'avais envie d'un endroit où je puisse poster toutes les petites choses pratiques que je me demande souvent : un tutoriel pour une trousse/jupe/déco ..., des questions primordiales sur le maquillage quand on est une fille pas vraiment girly, un retour personnel sur tel ou tel chose ou encore des astuces diverses et variées . Bref un joyeux bordel !

Et voici votre loyal serviteur bloguesque : Gaspard !